AccueilMagasinApprentissageBlogCataloguesCommuniquésFoiresAssociésÀ propos d'ICCCoordonnées
Anglais | Français

Blogue du Centre de Conformité ICC - Rappel de coussins glonflables – Problèmes avec le TMD/HazMat?

Publié par Clifton Brown - juillet 2015


Accueil / Blog /

TDG Update

Problèmes avec l’expédition de coussins gonflables

An aspect of updating TDG air bag terminology in the regulations that may have been missed has become relevant in light of the air bag inflator recall that is currently underway. The December 31 revision to the TDGR not only changed the proper shipping name from Air bag inflators, etc.; the provision for “limited quantity” exemption was also reduced from 5 kg to “0”. Cette situation pourrait causer des problèmes pour les fabricants automobiles qui expédient aux concessionnaires, car l’IP 902 (norme d’emballage TP14850) exige l’utilisation de récipients homologués UN du GPIII sujette à une utilisation possible de l’exemption pour cas spéciaux 1.16, ainsi des dispositions pour l’étiquetage, la documentation, la formation, etc. Encore plus important est peut-être la soi-disant intention voulant que les concessionnaires retournent les dispositifs possiblement défectueux extraits des véhicules. Non seulement cela exigerait les mêmes considérations d’emballage et d’étiquetage que précédemment, mais le personnel des concessionnaires préparant et expédiant les dispositifs devraient suivre une formation sur les MD.

Classification des coussins gonflables défectueux

Une considération plus grave (étant donné la nature du motif du rappel en cours) est le problème possible que les dispositifs extraits puissent ou non se qualifier pour une expédition en vertu de la classification suivante : UN3268, DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ, classe 9. On peut présumer que les prototypes initialement conçus satisfaisaient aux exigences du manuel d’épreuves et de critères de l’ONU. Toutefois, la validité actuelle des résultats initiaux satisfaisant la disposition de « aucun danger d’explosion, de fragmentation et de projection » peut possiblement être remise en doute. Dans un tel cas, il pourrait s’avérer nécessaire d’obtenir une classification auprès de l’inspecteur en chef des explosifs avant d’expédier ces dispositifs sous une entrée générique de classe 1. L’autre option pouvant être envisagée est la demande d’un certificat d’équivalence (CE), préférablement par le fabricant du module du coussin gonflable (ou son agent) selon une analyse du risque corroborée à date par l’enquête. Le CE pourrait être émis au fabricant (ou son agent) ou à toute entité expédiant pour son compte. Malgré que ces enjeux ne pèsent pas lourd par rapport aux conséquences d’un déploiement des dispositifs défectueux, ils pourraient contribuer à une résolution sécuritaire de la situation si celle-ci n’est pas traitée adéquatement.

FORMATION RÈGLEMENTAIRE | AUDITS D'USINE | SERVICES | SERVICES DE FDS | SOLUTIONS D'ÉTIQUETAGE
PLAQUES ET PLOMBS DE SÉCURITÉ POUR CAMIONS | AFFICHES ET ÉTIQUETTES POUR LIEUX DE TRAVAIL | EMBALLAGE HOMOLOGUÉS UN

Find us on FacebookFind us on FacebookFollow The Compliance Center on TwitterSubscribe to me on YouTubeVimeo Connect with us on LinkedInClick here to chat with a live representative
S'abonner au Bulletin sur la conformité!
© ICC Centre de conformité Inc.